ATELIER DEVENIR RÉALISATRICE PROFESSIONNELLE

Quand on pense cinéma, ici comme ailleurs sur la planète, les réalisatrices sont souvent les grandes absentes du tableau. Au Québec, nous avons un système public qui finance la quasi totalité des œuvres audiovisuelles produites ici. C’est donc essentiel de faire en sorte que les réalisatrices puissent elles aussi obtenir du financement, mais aussi que les femmes, qui constituent la moitié de la population québécoise, puissent se reconnaître et trouver des modèles dans les films qu’elles contribuent à payer au même titre que les hommes.

Qu’est-ce que ça change quand c’est un homme ou une femme derrière la caméra? Les mesures de parité, qu’est-ce que signifie au juste? Isabelle Hayeur et Anik Salas, réalisatrices, présidente et vice-présidente de Réalisatrices Équitables vous parlent de nos biais inconscients, de parité et livrent leurs 10 conseils aux réalisatrices et des pistes pour faire sa place dans le merveilleux monde du cinéma.

Atelier animé par Isabelle Hayeur et Anik Salas,  présidente et vice-présidente de Réalisatrices Équitables.

Ouvert à tous.
Coût: 11,50$ (tout inclus)

Gratuit pour les accrédités du Kabaret 2019. 

IMPORTANT : Pour les accrédités, vous devez également prendre votre billet (GRATUIT) via lepointdevente.com muni de votre mot de passe. Pour recevoir ce mot de passe, veuillez écrire à info@kino00.com (Places limitées).

Pour obtenir votre accréditation au Kabaret, c’est par ici!

Présenté par  

HAYEUR-3408

Isabelle Hayeur

Présidente de Réalisatrices Équitables

Productrice, scénariste et réalisatrice, ISABELLE HAYEUR a écrit et réalisé trois longs métrages de fiction : La bête de foire (1993), prix Luce-Guilbault aux RVQC, Les Siamoises (1999), présenté au prestigieux London Institute of Contemporary arts et Le Golem de Montréal (2004), film d’ouverture du festival du film pour enfants de Montréal. Elle poursuit parallèlement une démarche d’adaptation au cinéma d’oeuvres pour la scène et signe, au fil des années, une vingtaine de films et vidéos avec des chorégraphes telles que Ginette Laurin, Marie Chouinard et Susan Marshall à New-York. Elle passe par le documentaire avec un triptyque expérimental présenté à la galerie du Vidéographe Les entartistes, que justice soit fête, puis en 2005, Richard Desjardins lui confie la réalisation sur vidéo de son spectacle Kanasuta, qui ira en nomination à l’ADISQ pour le meilleur DVD de musique. Son dernier court métrage, Une courte histoire de la folie (2015), a été vu en compétition officielle dans plusieurs festivals  internationaux et a remporté le prix au FIFA de la meilleure oeuvre canadienne francophone, une mention spéciale au Chicago International Movie and Music Festival, et une mention d’honneur au San Francisco International Dance Film Festival. Elle est membre fondateur et présidente de Réalisatrices Équitables.

Anik_Salas

Anik Salas

Vice-présidente de Réalisatrices Équitables

Dynamique, c’est ainsi qu’on qualifie Anik Salas, d’où sa passion pour la réalisation, cet art en mouvement. C’est pour elle un engagement, une revendication, qui s’incarne dans différentes formes d’expression. D’abord par son webmagazine [VRÈ], sur l’empowerment des femmes, qu’elle a produit et réalisé, et dans lequel elle a exploré divers enjeux de société. La guerre des bleuets, son premier court-métrage, a remporté un Gold Remi Award et a été diffusé dans 13 salles de cinéma au Québec, en plus de festivals en Europe et aux États-Unis. Son court-métrage As Thou Urgest Justice, basé sur l’œuvre de Shakespeare, a été présenté à Londres dans le cadre des célébrations de l’anniversaire de la mort du dramaturge. De la recherche au montage, Anik tire profit de sa polyvalence pour donner un sens à tout ce qu’elle réalise.

12 mai 2019

Heure : 14:00


Toits Vertige
101 Avenue Van Horne
MONTREAL , QC
H2T 2J2

Loading Map....

Événements à venir