3 COURTS MÉTRAGES SOUTENUS AU MACRO KINO

13 juin 2018

Kino Montréal apportera son soutien à trois projets de courts métrages dans le cadre de son programme Macro Kino qui priorise l’excellence. La qualité du scénario, les projets antérieurs du réalisateur/trice, sa capacité à mener le projet à terme et le potentiel de rayonnement du film ont été les premiers critères de sélection lors du choix des projets retenus.

Le programme Macro Kino est rendu possible grâce à la généreuse contribution de différents partenaires, tels que Bell Média, MTL Grandé Caméra, Cinépool, Technicolor, Audio Post Production SPR, Luna, Royal Photo, Drone Studio, Le Grand Costumier, Casting Workbook et Guru. Les services offerts sont adaptés à chaque tournage et sont d’une valeur estimée à 35 000$. 

Kino Montréal est fier d’annoncer que Téléfilm Canada se joint également à l’aventure via le Fonds des talents en offrant une enveloppe d’aide à la distribution et à la représentation des films.

« Téléfilm Canada est fière de favoriser l’émergence des cinéastes talentueux qui sont révélés grâce à Kino », a déclaré Francesca Accinelli, directrice, promotion nationale et communications, Téléfilm Canada. « Le Fonds des talents contribue à lancer la carrière d’un grand nombre de cinéastes émergents dont les films conquièrent les auditoires et remportent des prix dans le monde entier, notamment grâce au programme Talents en vue. Ce nouvel engagement du Fonds des talents permettra d’aider à la promotion des films et des réalisateurs de Kino ainsi que de contribuer à la distribution de ces films dans le circuit des festivals. ».

Les projets qui seront soutenus par Kino Montréal sont :

Eve Dufaud

Une bonne petite fille

Pour obtenir l’attention de ses parents, la petite Florence, 8 ans, est prête à tout, jusqu’à se débarrasser de son petit frère qui occupe une si grande place aux yeux de sa mère.

Écrit et réalisé par Eve Dufaud, réalisatrice diplômée de L’Inis en programme cinéma, femme de terrain, elle a acquis une solide expérience à travers la réalisation de documentaires sociaux et courts métrages. 

Eli Jean Tahchi

Jour de rage

Trump reconnait Jérusalem comme la capitale d’Israël. Une tumeur attaque un corps âgé. Une femme est prise dans un tumulte d’émotions. Un dominant trouve sa proie. Vont-ils tous lâcher prise ou reprendre contrôle de leur vie ? 

Écrit et réalisé par Eli Jean Tahchi. Le cinéma engagé d’Eli Jean Tahchi, réalisateur et scénariste d’origine libanaise, est acéré, humain et métaphoriquement chargé. Depuis 2011, il accumule des projets de genres variés, culturellement diversifiés et primés dans des festivals à travers le monde. 

Jean-Martin Gagnon

Puisqu’on se tue toujours trop tard

Ceci n’est pas un film sur le suicide. Guillaume, Donald et Julie sont vivant et se côtoient, sans trop de raison. Probablement parce qu’ils s’aiment. Enfin, c’est peut-être une histoire. On verra.

Réalisé par Jean-Martin Gagnon et co-écrit avec Simon Landry-Désy, Jean-Martin Gagnon est membre de la Coop Vidéo à titre de producteur/réalisateur de la relève, c’est avec Les Mauvaises herbes, Écartée et Un paradis pour tous qu’il fait ses premiers pas dans la production. En 2016, il agit à titre de premier assistant à la réalisation sur Un problème d’infiltration, de Robert Morin.